Merci de noter que nous ne prenons plus en charge cette version d'Internet Explorer

Nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur ou de télécharger un des navigateurs suivants : Télécharger

Depuis la fondation de son agence en 2006, Franklin Azzi développe en France et à l’étranger des projets d’architecture, de design, d’aménagements urbains.

L’agence est établie dans un ancien atelier industriel du 2ème arrondissement de Paris. Elle compte une quarantaine de collaborateurs, architectes, designers, décorateurs, infographistes, historiens de l’art, ainsi qu’un laboratoire de recherche informatique et conception paramétrique. Son écriture est à la croisée des disciplines et des champs de réflexion. Sa transversalité lui permet d’explorer la réhabilitation lourde de bâtiments industriels et fonctionnalistes, la construction neuve ou encore le design et le mobilier spécifique de boutiques de luxe.

Influencé par l’interdisciplinarité de la Glasgow School of Art, dont il a suivi les enseignements, l’univers industriel, Google Image, Paul Virilio, le modernisme, l’art contemporain, la pratique de Franklin Azzi se veut hybride et rigoureuse. Toujours dans une optique de durabilité, d’efficacité et de clarté des propositions.

Il s’illustre avec de grands projets culturels de commande publique. D’abord le Centre de la francophonie des Amériques à Québec en 2007, puis la gare Saint-Sauveur et le Tripostal à Lille, les imprimeries Mame à Tours. Plus récemment : la transformation des Halles Alstom sur l’île de Nantes en Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Nantes Métropole. Situées au cœur du futur quartier de la création, dont Franklin Azzi a aussi élaboré l’aménagement urbain, elles seront entièrement réhabilitées pour la rentrée 2017. Ces projets se caractérisent notamment par la générosité de leurs espaces publics. On retrouve cette aspiration en 2013, lorsqu’il créé avec la Mairie de Paris une promenade sur les berges de Seine entre le musée d’Orsay et celui du Quai-Branly- site classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Actuellement à l’étude, son projet de gare du Grand Paris, qui connectera Paris à l’aéroport d’Orly, participe également de ses réflexions sur ce qui constitue la ville de demain, la durabilité et la flexibilité de l’architecture dans la métropole.

Franklin Azzi développe par ailleurs des ensembles de bureaux aux performances et design emblématiques. Ils sont traités de « manière chirurgicale », avec un grand soucis pour la qualité des usages, tels que Dock en Seine à Saint-Ouen, l’immeuble Raspail à Paris et à présent la tour Ex-Libris avec Hines à la Défense.

L’architecture d’intérieur et le design sont convoqués au même titre que l’architecture, sous l’oeil de Noémie Goddard, directrice artistique associée. Des créateurs tels que Christophe Lemaire, Isabel Marant, Jérôme Dreyfuss, Bali Barret, Lacoste ou le groupe LVMH lui ont confié la conception de boutiques aux Etats-Unis, au Japon, en Corée, en Chine et en France. Franklin Azzi se distingue encore par la réalisation d'établissements tels que le Café Holiday en hommage au magazine éponyme dédié au voyage et au style. Ces projets sont développés par un département spécialisé au sein de l’agence, qui intervient aussi sur les intérieurs des constructions neuves et réhabilitations.

Dans cette synthèse des disciplines, l’agence participe activement à la diffusion de l’art contemporain. Une exposition par an y est dédiée, et elle met à la disposition des artistes ses outils de production et ses savoir-faire. Ainsi en 2014, l’artiste Tatiana Trouvé fait appel à Franklin Azzi et son laboratoire de conception paramétrique pour mettre au point l’oeuvre Desire Lines au coeur de Central Park à New York.

L’existant, le contexte ou la contrainte sont des matériaux à part entière de l’architecture pour Franklin Azzi, qui de la petite à la grande échelle adopte une écriture technique et sensuelle, au service des usagers et du paysage urbain.